Un 18 sept noir

Pourquoi ?

Comment-peut-elle vivre si loin de son copain, si elle en a un ? je me sentais vraiment très  proche d’elle au cinéma, et elle avait un sourire magnifique. je regrette de ne pas l’avoir embrassée d’ailleurs j’ai surement rien compris au film, mais pourquoi cherchait-elle la iste des mecs célibataires qu’elle connaissait l’autre jour ? j’ai envie de lui poser toutes ces question mais la harceler de sms ne frerait que de renforcer un certain malaise et la ferait plus fuir que de rester amie. je pense etre capable de rester son ami… mais pas aujourd’hui. j’ai encore son sourire ses yeux et le souvenir de cette soirée en tête qui me hante l’esprit et me fais poser toutes ces questions. Peut-etre arriverai-je à faire abstraction de cette soirée et à oublier ce qui s’est passé comme je l’ai dit dans le sms et devant sa porte, hier soir… je ne dois pa prendre de ses nouvelles avant vendredi, sinon c’est foutu. Des questions n’auront jamais de réponses mais je crois que c’est le prix à payer. On ne se rend jamais autant compte du bonheur et du bien-etre dans lequel on vit que lorsque tout finit par s’effondrer autour de soi. A quoi bon continuer de vivre quand on à tout misé sur des illusions ? Et voilà, une fois de plus il va falloir tout reconstruire, oublier, ce qui devrait prendre la bagatelle de 3-4 mois dans le meilleur des cas, 2-3 ans dans le pire des cas… à voir. Se donner d’autres objectifs aussi, et tracer un trait sur le style de vie qu’on s’était imaginé. Non, non, non, le réalité est bien celle ci : t’es seul, et tu peux te laisser tomber comme une vieille chausette, tu n’auras pas des bras de velour qui viendront t’enlacer et te rassurer… Crève ! Pourquoi quand on est gentil on fait peur à tout le monde ? Doit-on montrer qu’on est capable du pire pour se faire aimer ? Est-il mieux de forcer à aimer ou de respcter le choix de sa partenaire ? J’ai du choisir la mavaise voie… La vie est un log fleuve tranquille… C’est vrai mais on a oublié de mentionner qu’elle était aussi inutile et qu’elle n’apporte que des espoirs et des illusions perdues qui font très mal. Dimanche 18 septembre 2005… En fait c’est le même jour qu’hier, à part qu’hier mon coeur était rempli d’espoirs et d’amour. Il a fallu attendre ce matin pour que je constate les effets négatifs de la vie et de son inutilité. « Allez mon vieux, une de perdue dix de retrouvées ! » ca c’est le genre de commentaires à la con qui sont sensés vous remonter le moral… Je sais pas pourquoi mais là, je n’ai vraiment pas envie d’entendre ce genre d’idioties… C’est peut-être pour ca que je préfère rester seul aujourd’hui. Il faut oublier, point. Il va falloir faire semblant de vivre aussi, au moins pendant quelques jours, je me rendrait compte alors que tout n’est pas perdu, j’ai des amis et de la famille… Il me tiennent en vie au moins ceux là heureusement ou malheureusement, je ne sais pas encore, ça dépend de ce que l’avenir réserve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *